www.ebookesoterique.com

 

Cartomancie – Tarots

 

  module d'impression  Comment imprimer un livre de la Bibliothèque 

 Cliquez le titre du livre pour accéder
à sa page de présentation bibliographique. 
 


 

Le Tarot et les principes de l’Hermétisme

Le Tarot et les principes de l’Hermétisme
Jean Chaboseau
L’interprétation du Tarot selon les principes de l’Hermétisme

 athena tirer cartes Comment se tirer les cartes soi-même
Athéna 
Deux méthodes des célèbres cartomanciens ; celle d'Etteila qui employait surtout les tarots égyptiens et celle de Mlle Lenormand, qui se servait d'un jeu ordinaire de trente-deux cartes et dont le mode opératoire, qui est venu jusqu'à nous sans variation.

Retour Catalogue général & Rubriques

 Cartomancie

La cartomancie est une méthode divinatoire qui consiste à interpréter les figures et les successions des cartes du jeu de piquet ou jeu de cartes à jouer. L'historique du jeu de cartes n'a pas d'intérêt. Chacun sait qu'on les dit avoir été inventées pour distraire le roi Charles VI le Fou, et on sait aussi que c'est faux.

Il est certain, en tout cas, qu'elles présentent des analogies avec le Tarot, qui est beaucoup plus ancien. Notamment, les Trèfles, les Cœurs, les Piques et les Carreaux correspondent respectivement aux Deniers, aux Coupes, aux Épées et aux Bâtons.

En matière de mancie, les sens attribués aux cartes ordinaires diffèrent pourtant notablement des sens attribués aux lames du Tarot, comme on pourra s'en rendre compte en comparant ce qui suit avec ce qui est exposé à l'article Tarot (Technique). Cela tient à ce que la cartomancie est une pratique populaire et sa valeur vaut ce que valent ceux qui l'exercent.

Sans doute à côté de la cartomancie, support de voyance comme un autre — et probablement moins intéressant qu'un autre — on peut étudier les significations consacrées par l'usage et en tirer par analyse d'intéressantes conclusions sur l'inconscient populaire (nous ne disons pas collectif). Mais ces significations varient beaucoup — ce qui ne serait rien si elles n'étaient pas, en général, d'une pauvreté déconcertante.

Nous en donnons ci-dessous une nomenclature entérinée par la tradition et datant de l'Empire, époque à laquelle la cartomancie fit fureur comme elle avait fait fureur à la Cour de Louis XVI.

Pour tirer les cartes, il existe d'innombrables méthodes.
En voici une, qui est classique : après avoir fait battre et couper, on tire du paquet la septième, la quatorzième, etc... en remettant toujours sous le paquet les six cartes intermédiaires.
On procède ainsi jusqu'à ce que douze cartes aient été étalées en arc de cercle de gauche à droite sur le tapis.
Selon que le consultant est un homme, un jeune homme ou une femme, on choisit pour y correspondre, parmi les cartes sorties, un roi, un valet ou une dame — de cœur s'il est blond (ou si elle est blonde) — de trèfle, dans le cas contraire.
Si aucune carte ne convient, on la cherche dans le jeu et on la place au treizième rang ; si, au contraire, la carte convenable est sortie, on en fait tirer une treizième dans le jeu.
Alors, on part de la carte du consultant, et on interprète toutes les cartes. que l'on rencontre en les parcourant de cinq en cinq jusqu'à ce qu'on revienne au point de départ.
Pour complément d'interprétation, on fait couvrir les cartes cruciales d'une carte tirée dans le reste du jeu.

En voici une autre, non moins classique.......

lire la suite da Cartomancie dans l'Encyclopédie Ésotérique

Tarot — Définition

— Tarot — Définition. - Le Tarot est un jeu de soixante-dix-huit cartes ou lames utilisé à la fois (comme le jeu de — cartes ordinaires) pour la divination et pour le jeu proprement dit. Il existe maintes variétés du Tarot. Quelques-unes, les plus récentes, sont aussi fantaisistes qu'intéressantes.

Le Tarot de Marseille semble être le plus fidèle transmetteur de la tradition égyptienne. C'est à lui que sont consacrées toutes les études sérieuses du Tarot. Historiquement, on en suit la filiation depuis le XVIIIe siècle, époque à laquelle un nommé Nicole Conver, maître cartier à Marseille, réédita des cartes à partir de bois gravés conservés depuis ses lointains prédécesseurs.

On admet d'habitude que ce sont les Bohémiens qui ont apporté le Tarot d'Égypte à la fin du Moyen Age. Il est infiniment probable que le Tarot de Paris, le Tarot allemand, le Tarot d'Etteilla, comme le Tarot de Marseille, sont une résultante d'une tradition très ancienne et de multiples influences populaires. Les adultérations possibles émanent donc de l'inconscient collectif. Tel qu'il est, le Tarot constitue par conséquent un document à la fois éloquent et direct dans lequel il est relativement aisé de démêler la part de l'authentique et du fortuit.

Le jeu se compose de vingt-deux figures originales qu'on désigne par le nom générique d'Arcanes Majeurs. Chacune porte un nom : (le Bateleur, la Papesse, etc...) et un numéro marqué en haut de la lame en chiffres romains. (Pour leur signification, se reporter aux mots : BATELEUR, PAPESSE, IMPERATRICE, EMPEREUR, PAPE, AMOUREUX, CHARIOT, HERMITE, ROUE DE FORTUNE, FORCE, PENDU, MORT, TEMPERANCE, DIABLE, MAISON-DIEU, ETOILE, LUNE, SOLEIL, JUGEMENT, MONDE, MAT).
Les Arcanes Mineures se répartissent en quatre séries : lames d'Épée, de Coupe, de Denier et de Bâton. Chaque série comprend quatre figures (un Roi, une Reine, un Valet et un Cavalier) et dix lames (de l'as au dix). C'est des Arcanes mineurs et de leurs quatre «» que dérive le jeu de cartes ordinaire

Comme il est expliqué dans la première partie de cet encyclopédie ésotérique, le Tarot constitue à la fois un moyen de prédiction (un support de voyance) et un document d'étude. A ce dernier titre, ce sont les arcanes majeurs qui offrent le plus d'intérêt. Aussi les examinons-nous chacun à chacun en dehors de cet article. Pour la prédiction, on se reportera donc, en ce qui les concerne, aux mots qui les désignent. Quant aux arcanes mineurs, nous en donnerons succinctement la valeur ci-dessous :...............

lire la suite de Tarots dans  l'Encyclopédie Ésotérique