www.ebookesoterique.com

 

BIBILIOTHECA-ESOTERICA 

Ce livre est disponible en format dont le lien est actif :

Bibliothèque

Imprimé papier

Kindle

Téléchargeable


  • Cliquez la Couverture du Livre pour ouvrir un Extrait et la table des matières à l'écran
  • ou 
  • Cliquez le Titre du Livre pour ouvrir à l'écran le Livre complet dans notre bibliothèque.
    → Vous aurez besoin de votre eMail/Nom Utilisateur et mot de passe envoyé par courriel lorsque vous vous êtes abonné.
    Cette connexion vous sera demandée qu'une seule fois par cession, indépendamment du nombre de livres que vous ouvrirez pendant cette cession.
  • + Comment feuilleter un livre
     

Sources et Sourciers en Chine

Michel SOYMIE
Bulletin de la Maison Franco-Japonaise
Nouvelle Série, Tome VII, No. 1
65 pages


 

Sources et Sourciers en Chine

Cliquer la COUVERTURE black arrowouvre l' EXTRAIT
Cliquer le TITRE black arrowouvre le LIVRE complet
 
Sources et Sourciers en Chine

L'art de creuser les puits est très ancien en Chine. On en attribue le plus souvent l'invention à Po-Yi, ministre de l'empereur mythique Chouen. Mais Chouen lui-même était déjà un bon puisatier.

On fait remarquer aussi que cet art était déjà connu du temps de Yao, le prédécesseur de Chouen. On dit même que c'est Houangti qui creusa des puits pour la première fois. Tout cela revient à dire que l'usage du puits est immémorial en Chine.
Sous les Han le puits faisait partie de la liste des cinq dieux domestiques.

Cela montre qu'à cette époque les maisons patriciennes, sinon toutes les maisons, étaient censées posséder chacune leur propre puits.
Une étude complète sur les puits et les puisatiers en Chine devrait être abordée sous plusieurs angles.

Il faudrait d'abord prendre en considération l'aspect technique de la question:
la façon de faire pour découvrir les nappes souterraines par inspection du terrain ,
les procédés employés pour creuser, etc.

Nous ne toucherons pas à ces questions dans le présent article. Tout cela dépasse considérablement le cadre plus modeste de notre travail.

Resterait enfin à envisager les aspects religieux, magico-religieux et folklorique.
C'est dans ce domaine, encore considérable, que nous trouverons la matière de cet article.

Aperçu du contenu :

- Les bivouacs militaires
Trouver de l'eau douce à chaque étape en quantité suffisante pour les hommes et les chevaux est une nécessité impérieuse pour les troupes en déplacement. Les camps militaires et les bivouacs d'étape sont...

- L'épée
Est-ce l'épée qui a un pouvoir spécial sur les eaux souterraines lui permettant de faire jaillir les sources? Ou bien l'épée n'est-elle qu'un instrument inerte entre les mains d'un expert ou d'un magicien qui...

- Le sourcier
Car l'épée n'est pas toujours nécessaire pour la découverte des sources. Nous venons en effet de rappeler que Houo K'iu-p'ing utilisa son fouet et nous avons même cité deux autres exemples d'utilisation...

- Les sources de la canne d'étain plantée
Les moines bouddhistes portaient autrefois, et encore aujourd'hui dans certaines circonstances, un bâton dont le nom sanskrit khakklzam... 

- Sources d'animaux
Une catégorie de sources assez répandue dans toute la Chine est celle des sources produites par des bêtes, en particulier avec leurs pieds. Le plus souvent il s'agit de...

- Sources spontanées
Voici par exemple l'histoire de la "Source du battement des mains". Elle se trouve à...

- Conclusion

- Appendice
Le puits à neuf trous

 


 

Titres disponibles :
Retour au Catalogue

Un Newsletter-Bulletin-Info,
vous informant des nouvelles parutions est envoyé régulièrement,
inscrivez-vous ici
 

Blog-Radiesthesie-01

 
Merci de partager cette page
Facebook Twitter Google Bookmarks
 

   Back to top     |       Print this page   |     Bookmark this page