www.ebookesoterique.com

 

Pantacles & Talismans

 

  module d'impression  Comment imprimer un livre de la Bibliothèque 

 Cliquez le titre du livre pour accéder
à sa page de présentation bibliographique. 
 



Grands Secrets Merveilleux

Grands Secrets Merveilleux
Abbé Julio
Pour aider à la guérison de toutes les maladies physiques et morales.

mellin-magie-pantaculaire

Magie Pantaculaire
Les pantacles sont des moyens occultes d'une concision prodigieuse, d'une
 éloquence singulière, capable de mettre en mouvement des forces cachées, des virtualités dépassant les phénomènes ordinaires de la nature. Hector Mellin

La Chouette Noire COUV

La Chouette Noire
Ancien grimoire de 1652. La Chouette Noire - Trésor du Vieillard des Pyramides - Véritable sciences des Talismans

Retour Catalogue général & Rubriques
 
Pantacle

— Pantacle — Dans cet article un peu long, nous avons cru devoir réunir ce qui concerne les charmes, les amulettes, les talismans, les pantacles, les fétiches, etc., ce qui en rendra l'exposé plus clair. Au point de vue classificatoire, il faut d'abord distinguer le gris-gris des populations primitives. Sous la forme de biang, de mkissi et autres noms, ces gris-gris sont des figurations sculptées du protecteur de la tribu.
La vertu magique s'en comprend par conséquent aussi aisément que celle des effigies de saint Christophe appliquées sur le tableau de bord des voitures automobiles. Certains gris-gris ont une valeur plus spécifique en ce sens qu'ils protègent plus spécialement des maladies. On les appelle aussi
 charmes ou médecines.

La seconde appellation se comprend d'elle-même puisque le sorcier s'appelle aussi, dans les civilisations primitives explorées par les Blancs,
 medicine-man. Quant à la première appellation, elle montre par ses propres moyens qu'elle dépasse le cadre des primitifs ; son étymologie (carmen) indique que des rites incantatoires président à sa confection et que la pratique s'en est conservée au-delà de la période romaine En fait, elle s'est conservée jusqu'à -nos jours.

Le gris-gris contient des éléments animaux, végétaux ou minéraux qui ont pour but la protection. Ils se portent suspendus au cou, au poignet ou en toutes sortes d'endroits du vêtement. Il y a aussi des gris-gris qui protègent l'habitation ou le bétail. Le vocabulaire latin a donné à l'ensemble des objets de ce genre le nom
 d'amuletum, qui a donné le mot amulette ; du portugais, par contre, est venu le mot fétiche (de faticeira, sorcière), se rattachant donc indirectement à la notion de fatum au sens de sort. On voit que tout cet ensemble, avec des variations de nuances ou de qualité dues aux circonstances ou aux conditions culturelles locales, forme une unité.

L'amulette, pour prendre génériquement les mots et objets désignés ci-dessus, a donc la valeur d'un protecteur passif contre les « influences ». Le Talisman, au contraire, nous introduit dans la magie active, mais encore protectrice à beaucoup d'égards. Le mot hébraïque Tselem, image, peut avoir eu le sens d'image magique ou consacrée ; c'est, en tout cas, ce sens qu'on retrouve dans le mot grec Telesma (voir le texte de la Table d'Emeraude), qui a d'ailleurs la double signification d'objet consacré et de prinopérant.
Le mot a été colporté par les Arabes, qui en ont fait T
alasim (et au singulier Tilasm). Alors que l'amulette utilise une chose naturelle (herbe, poudre) et laisse agir sa vertu propre, le talisman résulte d'une spéculation intellectuelle et d'une fabrication magique. Il est volontairement dirigé sur un but défini et n'est donc valable que dans ce but. La confection d'un talisman requiert donc une connaissance des analogies et de leurs correspondances magiques.

Extrait de l'Encyclopédie Ésotérique